Le mot du Président

L’année 2016 a été néfaste pour les fruits en général. Peu ou pas de fruits à noyau, peu ou pas de pommes. La poire est peut-être le fruit qui a le mieux résisté d’abord au printemps pluvieux et ensuite à un été extrêmement sec et chaud. Même les arboriculteurs ont vu leur récolte en baisse.

Mais qu’en est-il de la récolte de pommes dans les vergers de la Société Pomologique du Berry ?

La récolte aurait pu être exceptionnelle mais à cause de la sécheresse en particulier, les fruits n’ont pas été calibrés normalement et leur maturité a été retardée d’au moins un mois, d’où le manque de fruits vendables.

La plantation de châtaigniers et les jeunes arbres de pommiers et poiriers ont été irrigués ou arrosés au pied par les salariés pendant les mois de juillet et d’août et ont apparemment résisté, mais il faut être prudent.

Devant ce phénomène inhabituel, l’association n’a pu que proposer un nombre limité de fruits aux «Journées de la pomme» cette année. De plus, la plupart des petits producteurs n’avaient pas ou peu de pommes à vendre ces deux jours. D’où un manque de fruits évident sur la fête. Par bonheur, nous avions introduit les potirons cette année et certains ont pu garnir leur panier de sucrines du Berry... à défaut de pommes Belle fille ou feuilloux!

Cette année, le 20 août, un concert a eu lieu à «Ville» en partenariat avec l’office de tourisme de La Châtre/Sainte Sévère et la commune de Neuvy-Saint-Sépulchre , dans le cadre du Festival «Des Pierres qui Chantent 2016». Un public d’environ 200 personnes a pu apprécier Patrick Scheyder au piano et Mickael Lonsdale comédien célèbre, contant en alternance des textes de George Sand en particulier.

La Société Pomologique du Berry a participé au prix 2016 de la création libre de fruits organisé par la «Fondation pour une terre humaine» qui s’ouvrait aux Pays d’Europe. L’association a été lauréate en présentant trois variétés locales: la pomme Razot, la pomme Largeau et la poire Gorge. Il faut bien admettre que nous avions proposé des fruits peu connus pour beaucoup de Français... Cette distinction nous a valu un article dans le journal «Le Monde. fr»le 16 novembre sur la biodiversité. Bravo aux membres de la Commission de pomologie qui a fait connaître au niveau national notre association de sauvegarde des variétés de fruits locaux.

Pour continuer positivement, les vendanges de la vigne conservatoire ont eu lieu le 24 septembre sous un beau soleil. Les raisins n’étaient pas tous à maturité mais dépourvus de moisissures. Le jus était très sucré et abondant. Nous avons dû accomplir une deuxième vendange deux semaines après pour cueillir le reste des raisins.

Les «Journées de la pomme» se sont déroulées sur un week-end «printanier». Les animations ont été à la hauteur de la manifestation aussi bien les conférences et l’exposition de fruits, que les musiciens, le musicien de la nature , la presse ambulante, la dégustation gratuite et les jeux pour enfants. Les stands tenus par l’association ont été très appréciés par le public, la pâtisserie et les beignets bien sûr mais aussi le jus de pomme et les produits transformés.

Le décor a été fabuleux puisque, entre autres, on pouvait se demander si le carrosse de Cendrillon ne s’était pas transformé en pomme!...

Bravo à la commission de décoration et aux écoliers de Neuvy qui nous ont étonnés par leurs oeuvres sur papier et en volume venant compléter le thème de ces Journées. Un grand merci à tous les bénévoles qui sans eux et sans elles, cette fête ne serait pas. La manifestation d’automne n’avait pas connu une telle affluence depuis 2001... bien malin. celui ou celle qui saura nous donner des explications...

Avant d’atteindre la nouvelle année car ce bulletin part à l’impression en décembre, je souhaite à toutes et à tous une meilleure ou une bonne santé et mes meilleurs voeux pour 2017.

René Marandon